Découvrez nos nouveaux cafés Bio : Pérou Lamas Bio et Colombie Supremo Bio.

Bénéficiez de la livraison gratuite dès 39€ d’achat sur la boutique en ligne.





Revenir aux articles

Qu’est-ce qu’un café Bio ?

08/10/20

Cela ne vous a peut-être pas échappé : Torrefactory s’est récemment lancé dans le café Bio avec ses cafés Colombie Supremo Bio et Pérou Lamas Bio

Mais concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Au-delà de l’interdiction d’utiliser des pesticides, la certification Bio va bien plus loin sur le plan environnemental, social et logistique.

Si le café Bio représente seulement moins de 5% du marché du café, les scandales répétitifs liés à l’industrie agro-alimentaire poussent doucement les consommateurs à repenser leurs habitudes de consommation. 

Dans cet article, nous parcourons avec vous les critères d’obtention du certificat, les contraintes qui y sont liées, l’impact que ce choix a sur le consommateur, … 

caféiculteur cueillant le café
Picking des cerises de café

Qu’est-ce qu’un café Bio ?

C’est un café issu de l’agriculture biologique, ce qui signifie que le café pousse sur une terre non-polluée depuis au minimum 5 ans et sans utilisation de produits chimiques. Une fois le café récolté, il doit suivre une logistique très spécifique pour ne jamais être en contact avec des cafés non-Bio. Un café Bio a généralement un rendement plus faible mais une meilleure qualité.

Ca semble simple dit comme ça, mais dans le détail, la démarche va beaucoup plus loin, jusqu’à l’utilisation réfléchie des ressources naturelles ou le transport à part de tout autre café.

Voyons tout cela plus dans le détail.


Quelle différence entre la culture d’un café Bio et non-Bio ?

Pour commencer, il faut comprendre pourquoi la plupart des exploitations utilisent des intrants chimiques, comme le tristement connu et très controversé Glyphosate. La plupart des exploitations ont des ressources humaines limitées, alors que la culture des caféiers demande énormément de temps et d’attention. 

Certains producteurs se tournent donc vers les produits chimiques pour désherber les plantations, fertiliser la terre, éloigner les nuisibles et lutter contre les maladies comme la Rouille Orangée des caféiers. L’utilisation de ces intrants permet d’obtenir rapidement le résultat qu’aurait fourni un employé en plusieurs semaines. Malheureusement, ces intrant sont très polluants et pour la plupart, représentent un danger pour la santé des travailleurs dans les exploitations.

Dans le cas de l’agriculture Bio, ces tâches sont effectuées manuellement et avec renfort d’engrais naturels. Ces engrais sont à base de déchets de cerises de café des récoltes précédentes, de peaux et feuilles de bananiers, de guamo, … selon les cultures avoisinantes. 

C’est justement grâce à la diversité des cultures que les producteurs de cafés enrichissent le sol de leurs plantations. En plantant des espèces variées, le sol est plus fertile et le taux d’humidité indispensable à la culture des caféiers est mieux régulé. 

plantation de café avec des cultures variées (palmiers, arbres fruitiers)
Plantation de café aux cultures variées

Les terres sont aussi plus souvent mises au repos, à l’inverse de l’agriculture conventionnelle qui fait récolte sur récolte, sans laisser au sol le temps de reproduire les ressources et minéraux nécessaires pour les prochaines récoltes. 

Au final, certaines exploitations Bio peuvent enregistrer un rendement plus faible à cause de ces contraintes, mais cela résulte en un café plus qualitatif. Plus qualitatif notamment car plus de soin est apporté à toutes les étapes, les défauts sont donc plus rapidement identifiés et rectifiés, mais aussi car les produits chimiques ont tendance à appauvrir les sols, ce qui peut résulter en une baisse d’arômes.

Voilà pour ce qui est de la culture, mais un café Bio ne se limite pas à cela. Les autres étapes de transformation ont également une importance capitale.


Quels sont les critères pour produire un café Bio ?

De la culture du caféier à la torréfaction, en passant par le traitement des grains, tous les aspects de la production du café jouent un rôle important dans ce processus.

Nous avons déjà parcouru plus tôt dans cet article les critères concernant la culture des caféiers à savoir la diversité de cultures, l’utilisation d’un sol non-pollué depuis minimum 5 ans et l’interdiction des produits chimiques. 

Concernant les étapes suivantes, à savoir la transformation, le transport, le stockage et la torréfaction, une règle d’or prévaut sur tout le reste : le café Bio ne doit jamais être en contact avec du café non-Bio. Le risque est évidemment que le café pur soit contaminé par les produits chimiques présents sur les cafés traditionnels.

Sac de jute pour export
Sac de jute destiné au transport du café

Pour limiter ces risques de contaminations croisées, le café certifié Bio doit être complètement isolé lors du transport et du stockage. C’est pour cette raison qu’un des critères principaux de la certification Bio est la traçabilité. De l’exploitation où il est produit à la tasse du consommateur, le café est complètement traçable par un système de numérotation des parcelles prétendant à la certification et de contrôles fréquents.

Dans le but de préserver la pureté du café Bio, le matériel de transport et de transformation doit donc être méticuleusement nettoyé entre le café traditionnel et le café Bio selon un protocole très strict. Il en va de même du torréfacteur.

Vous l’aurez compris, il existe un protocole très complet pour le café Bio, il est donc important d’authentifier tout cela avec une certification.


La certification des cafés Bio

Si la plupart des cafés Bio que vous retrouvez dans la grande distribution portent un label, ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. En effet, en dehors de tous les labels, de nombreuses exploitations à travers le monde sont “Bio hors certification”.


Le Bio hors certification

Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? La certification est une démarche qui a un prix qui peut être conséquent pour de petites exploitations. Pourtant, de nombreuses exploitations de tailles modestes cultivent du café Bio, en n’utilisant pas de produits chimiques dans leurs exploitations, souvent faute de moyens. C’est très souvent le cas de pays comme l’Éthiopie ou la Bolivie, où les moyens sont très limités. 

Si ce type de culture Bio respecte une partie du cahier des charges, certains aspects ne correspondent pas à 100% à un café Bio certifié. N’étant pas contrôlé par un organisme certifié, il est probable que le café acheminé vers le traitement ou la torréfaction soit en contact avec des cafés non-bio, ce qui souille la pureté des grains.

branche de caféier avec les cerises de café
Caféier dans une exploitation

La certification Bio

C’est là que la certification a toute son importance. Un cahier des charges très précis, allant dans le détail des critères cités dans cet article, permet de voir si une exploitation est en mesure ou non de prétendre à la certification. Les premiers contrôles se font dans les exploitations pour vérifier le respect des critères de base, mais les contrôles se poursuivent jusque chez le torréfacteur. 

Chez Torrefactory, nous faisons certifier nos cafés Bio par l’organisme Certisys qui nous octroie le certificat BE BIO 01. Cette certification prouve bien que la chaîne Bio a été respectée à tous les niveaux et que notre café est prêt à être vendu sans avoir été contaminé par le moindre produit chimique.

Il existe évidemment d’autres labels comme Rainforest Alliance ou Birds Friendly mais ces labels sont moins contraignants vis à vis du Bio et prennent d’autres aspects en compte, comme la biodiversité des espèces, …


Pourquoi le café Bio coûte plus cher ?

Même si la différence de prix est souvent faible entre café Bio et traditionnel, il est vrai que le café certifié Bio coûte généralement plus cher, mais ce n’est pas un argument marketing comme beaucoup l’imaginent.

La certification en elle-même a bien sûr un coût. Les différents acteurs, de l’exploitation au torréfacteur, payent pour obtenir ce label. 

Certaines adaptations sont aussi parfois nécessaires pour pouvoir passer du café traditionnel au café Bio, et ces adaptations peuvent coûter cher, surtout pour les petites exploitations. 

Mais le poste de dépense le plus conséquent pour ces petits producteurs est le fait de devoir embaucher beaucoup plus de personnel que dans des exploitations conventionnelles.

Travailleur dans une exploitation
Travailleur dans une plantation de café

Le transport des cafés sans contamination par les autres cafés demande aussi une logistique plus coûteuse.

En bref, le Bio est loin d’être un argument marketing. Il s’agit d’un engagement fort de toute la filiale pour obtenir un café qualitatif, qui a été produit dans le respect de son environnement et qui est sain pour le consommateur final.

C’est pour cette raison que nous avons fait le choix du Bio chez Torrefactory.


Le Bio chez Torrefactory

Chez Torrefactory, nous torréfions artisanalement deux cafés Bio : le Colombie Supremo Bio et le Pérou Lamas Bio. Ces deux cafés sont certifiés BE BIO 01 par Certisys.

Nous avons rédigé des articles sur leurs histoires pour comprendre l’importance du Bio dans ce processus. L’article sur notre café de Colombie et celui sur notre café Pérou sont disponibles sur le blog.

Coopérative de café au Pérou
La coopérative Oro Verde, au Pérou, LE pays du Bio

Notre café Honduras Lempira est quant à lui un Bio hors certification, comme nous l’avons présenté plus haut. Nous l’importons actuellement en direct du Honduras sans qu’il ne soit certifié, malgré qu’il respecte l’ensemble des points d’attention d’un café Bio. La Finca de Doña Ana le produit dans le plus grand respect de l’environnement, comme nous vous en parlions dans l’article que nous lui avons consacré.

Nous sommes fiers de présenter des cafés Bio, mais les autres cafés de notre gamme ne sont pas en reste. Même s’ils sont les seuls certifiés, chacun de nos cafés est sélectionné parmi des exploitations éco-responsables. Chez Torrefactory, nous avons pour valeurs le respect de l’humain et de l’environnement, pas question pour nous de proposer des cafés qui iraient à l’encontre de ce principe. 

Nous nous engageons donc avec la Fondation Efico pour que nos cafés garantissent un cadre de vie décent à leurs producteurs mais aussi à ce que l’environnement dans lequel ils sont cultivés soient respecté. 

Pour nous, l’humain et l’environnement sont au coeur des préoccupations et doivent le rester. Si vous souhaitez découvrir nos cafés Bio fraîchement torréfiés, rendez-vous sur notre boutique en ligne.

Envie de découvrir les cafés Torrefactory chez vous ?

Rendez-vous sur notre boutique en ligne

Découvrir

📷 | Photos d’illustration par Unsplash et Torrefactory

Suivez Torrefactory sur Facebook et Instagram pour recevoir nos meilleurs articles dans votre timeline !

Sophie Sophie

Découvrir les derniers articles

Restez au courant !

Le café Torrefactory débarque chez eFarmz

Lire plus

#AutourDunBonCafe avec GR’EAT Granola

Lire plus

Dans les hauteurs du Chiapas avec notre café Mexique Altura

Lire plus